Un projet de poulailler géant à Steenwerck a été validé par le préfet du Nord contre l’avis de la municipalité, des habitants et d’une enquêtrice publique, qui juge le projet non soutenable. A l’initiative du collectif FLANER, une marche citoyenne était organisée pour rappeler l’ineptie d’un tel projet, nocif pour notre santé et le bien-être animal. Karima Delli, Patrick Kanner, Katy Vuylsteker et David Weksteen étaient naturellement présents pour rappeler que l’élevage intensif, avec 21 poulets par mètre carré, est un modèle du passé, dangereux pour le consommateur et pour l’environnement.

La liste Pour le Climat, Pour l’Emploi porte plusieurs propositions en alternative au modèle de l’élevage intensif : soutien à la conversion écologique des structures de production et d’élevage, le soutien aux circuits courts pour que l’alimentation des habitantes et des habitants des Hauts-de-France, notamment dans les cantines scolaires, soit issue de la production locale en favorisant le bio, le conditionnement des aides aux exploitations sur des critères environnementaux, sociaux et de prise en compte du bien-être animal. En réponse à ces exigences écologiques, la région doit développer les formations techniques et professionnelles aux pratiques agro-écologiques et notamment à la sensibilité animale.