Cette semaine, la campagne Pour le Climat, Pour l’Emploi se met sur les rails de la mobilité, un sujet crucial pour notre Région, que notre tête de liste Karima Delli, Présidente de la Commission des Transports au Parlement Européen, connaît sur le bout des doigts.

C’est devant la gare de Comines avec Julien Poix, Stéphane Baly, Katy Vuylsteker, Valérie Pringuez et Hughes Queste que cette semaine thématique a été lancée, comme un symbole de l’abandon par l’actuel Conseil Régional de certaines petites lignes : depuis 2019, les Cominoises et les Cominois ne peuvent plus rejoindre Lille en train : après 143 ans d’exploitation, la ligne Lille-Comines a été fermée.

Les Hauts-de-France sont une région ferroviaire. Chaque jour, plus de 1200 Trains Express Régionaux s’arrêtent quotidiennement pour 200 000 usagers dans l’une des 386 gares ou arrêts du territoire. Ce trésor du Conseil Régional (les TER relèvent de la compétence régionale) sera pourtant inexplicablement soumis à l’ouverture à la concurrence dès 2023...

Karima Delli, qui a notamment obtenu devant le Parlement Européen le retour des trains de nuit, sait que le train a de l’avenir : peu polluant, idéal à l’échelle d’une région pour les trajets domicile-travail et de loisirs, c’est un formidable outil de désenclavement des zones rurales et de structuration du territoire. En rénovant les lignes, en expérimentant de nouvelles rames à l’hydrogène et en réhumanisant les gares et les trains, ce sera également un secteur créateur d’emplois : bon pour le climat, bon pour l’emploi !