Karima Delli

Karima Delli est une femme d’exception. Forgée par ses engagements et sa détermination, elle porte depuis toujours un projet de justice et d’égalité au service des gens et de notre environnement. Elle a toujours travaillé à remettre les choses en ordre : lutter contre le changement climatique, lutter contre le mal-logement, contrer l’influence des lobbies, dénoncer les injustices des puissants.

Karima Delli est un produit d’une école républicaine telle qu'elle devrait toujours fonctionner. Neuvième d’une famille de treize enfants, elle grandit à Roubaix, dans un milieu où la sobriété et les économies sont une nécessité, pas une fantaisie. Étudiante brillante, Karima Delli est diplômée de Sciences Po Lille en 2005. Avec déjà chevillés au corps ses idéaux de justice climatique et sociale, elle est très vite élue co-secrétaire fédérale des Jeunes Verts. Elle y développe un nouveau militantisme et co-fonde les collectifs Jeudi Noir, pour répondre à la crise immobilière, et Sauvons les Riches, avec lequel elle pourfend notamment le népotisme.

En 2009, elle devient la deuxième plus jeune députée européenne. Au Parlement, elle défend la cause de l’écologie populaire au profit de 500 millions de citoyennes et de citoyens. Reconnue pour sa ténacité et son habileté en négociations, forte de victoires concrètes contre les lobbies automobiles (on lui doit notamment l’affaire du Dieselgate), elle est élue présidente de la très stratégique Commission des Transports et du Tourisme en 2017.

Depuis, Karima Delli s'est fortement impliquée dans les négociations du Brexit, notamment pour défendre les pêcheurs du Nord et les entreprises de logistique et de transport comme les grands ports français. Elle s’est battue pour la relance des trains de nuit et des trains de fret dans toute l’Europe. Elle s’est mobilisée contre le dumping social chez les routiers et a obtenu une modification des directives sur les travailleurs détachés. Elle a obtenu qu’au moins 4% du FEDER soient dirigés vers la rénovation thermique du logement social. Avec Damien Carême, elle a fait reconnaître l'état d’urgence climatique par le Parlement Européen.

Le parcours de Karima Delli est une histoire de travail, de ténacité et d’engagement, au cœur des Hauts-de-France comme au sein de l’Union Européenne. Toutes les forces de l’écologie et de la gauche se sont accordées pour lui faire porter notre projet pour le climat et pour l’emploi. Elle a toutes les qualités pour le faire gagner et être demain la présidente d’une région verte, sociale et prospère.