Le géant américain de l’agrobusiness Cargill a beau afficher pour slogan « Nourrir le monde et l’aider à prospérer », la réalité sur le terrain est toute autre.

Épinglée pour son activité de culture du soja et de l’huile de palme qui dévaste les forêts tropicales en Amazonie et en Indonésie, la multinationale est également un prédateur social : son usine d’Haubourdin, bien que performante, est sur le point de diminuer ses effectifs de moitié.

Ces 183 emplois menacés s’ajoutent aux 20 000 emplois industriels perdus depuis le début du mandat de Xavier Bertrand au Conseil Régional. Pourtant la désindustrialisation de la Région n’est pas une fatalité : il faut engager la transition écologique de l’industrie des Hauts-de-France, pourvoyeuse d’emplois durables et non délocalisables.

Ce 16 avril, Karima Delli, notre tête de liste, était auprès d’eux, accompagnée de candidates et candidats Pour le Climat, Pour l’Emploi. Une occasion de renouveler notre soutien aux ouvriers et à l’industrie qui doit se placer à l’avant-garde de la transition écologique et de l’exemplarité sociale.