Un énième projet de délocalisation menace des salariés de la région. A Douvrin, dans le Pas-de-Calais, les 1500 salariés de l'ex-Française de Mécanique, aujourd'hui PSA, s'inquiètent à juste titre du sort de leur outil de travail, qui il y a moins de 15 ans produisait encore 5 % de l'ensemble des moteurs pour véhicules légers dans le monde.
A la délocalisation programmée en Hongrie de la production des moteurs essence s'ajoute l'arrêt prochain de la production des moteurs diesel, qui occupe 40% des effectifs de l'usine.
La désindustrialisation de la région n'est pas une fatalité. La liste Pour le Climat, Pour l'Emploi porte une ambition forte pour la transition écologique de la filière automobile qui permettra de maintenir l'emploi sur le territoire. C'est ce que sont venus assurer aux salariés et aux représentants syndicaux qui se mobilisaient jeudi 6 mai 2021 aux portes de l'usine, Karima Delli, Serge Marcellak, tête de liste du Pas-de-Calais et de nombreux colistiers et colistières.